Alfred Döblin je vous écris de Sarreguemines 1915-1918
 / 

Alfred Döblin je vous écris de Sarreguemines 1915-1918 (traduction conjointe Alain Lance)

Traduction RENATE LANCE-OTTERBEIN  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Au cours de la Grande Guerre, de 1915 à 1918, Alfred Döblin est médecin militaire dans l'armée allemande. Installé avec sa famille à Sarreguemines puis à Haguenau, il échange une correspondance fournie avec son ami Herwarth Walden relatant tour à tour son activité à l'hôpital militaire, sa carrière d'écrivain et la vie quotidienne à l'arrière du front. Ses lettres constituent de précieuses chroniques dans lesquelles il nous transmet un regard irremplaçable sur une région aujourd'hui transfrontalière et partie intégrante de l'empire allemand à l'époque. Il y dépeint avec réalisme Sarreguemines, Sarrebruck, Haguenau, et nous fait partager sa perception de cette guerre qu'il finira par qualifier d'absurde, se mettant ainsi à dos sa hiérarchie.
L'ouvrage comprend deux nouvelles, Le fantôme du Ritthof (dont le cadre se situe entre Bliesransbach en Sarre et Blies-Guersviller, en Lorraine) et L'abominable cochon, ainsi que sa correspondance avec l'écrivain Anton Betzner de 1946 à 1953 ; et enfin, Le discours de Sarrebruck sur l'Europe de 1952. Publié en 2010 dans sa version originale en langue allemande par les éditions Gollenstein sous le titre Meine Adresse ist: Saarguemünd, cet ensemble de lettres, de textes et d'articles rassemblés et commentés par Ralph Schock, nous est révélé ici dans sa traduction française.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9782354751197

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    646 g

  • Distributeur

    Estlivres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Alfred Döblin

Médecin et écrivain allemand, Alfred Döblin (1878-1957) a fait des études de médecine avant de devenir neurologue. En 1910, il est co-fondateur et collaborateur de la revue expressionniste Der Sturm, et publie dès 1913 un grand nombre de romans, des nouvelles et des essais. Obligé de quitter l'Allemagne en 1933, il s'installe d'abord en France, où il est naturalisé en 1936, puis aux États-Unis. Il revient en France en 1951, puis en Allemagne en 1957, peu avant sa mort.

empty