• En racontant sa propre existence, on croise inévitablement des fantômes... Pour Rick Moody, c'est un ancêtre pasteur à l'étrange destinée : Joseph Moody qui, après avoir commis un meurtre, a décidé de cacher son visage sous un voile noir. La figure symbolique de l'aïeul devient le centre de gravité d'un récit qui lève le voile sur les démons de l'Amérique. Un texte brillant, qui manie les genres avec une virtuosité implacable.

    Sur commande
  • Tempête de glace

    Rick Moody

    1972. Une banlieue résidentielle dans l'Est des États-Unis. Benjamin Hood et Janey Williams se préparent, une fois de plus, à tromper leurs conjoints respectifs. Pendant ce temps, à l'étage au-dessus, leurs enfants vivent leur première expérience sexuelle. Tout va bien.

    Il suffira pourtant de quelques jours pour que cette paisible communauté se retrouve sens dessus-dessous, dévastée par l'irruption simultanée de l'échangisme et d'une tempête d'une force inouïe. Désormais, plus rien ne sera comme avant.

    Tempête de glace est d'abord une comédie, étincelante comme le givre qui enrobe les paysages du New Jersey, les nimbant d'un éclat féérique, tandis que les images du Watergate défilent à la télévision. Avec, en fond sonore, les premières chansons de Lou Reed et des New York Dolls. Mais c'est aussi une réflexion sur la fin d'une certaine Amérique, et un drame poignant.

    Sur commande
  • « Celui qui a buté contre le fauteuil roulant de sa mère en voulant le contourner et s'est cogné l'orteil, merde, merde, merde, pardon, m'man, celui qui a vidé sa canette de meilleure bière étrangère en deux gorgées afin d'en prendre aussitôt une autre, celui qui a ensuite embrassé sa mère (encore une fois) en ayant l'impression, dans l'ivresse du mélange fermenté d'orge et de houblon, que sa vie est en outre la meilleure des vies, celui qui en cet instant de chagrin et de vénération sait pourquoi les roses fleurissent, pourquoi les verres à vin chantent, pourquoi les lèvres humaines, quand on les embrasse, sont si douces, et pourquoi les parents souffrent, celui-là ne mourra jamais ».

    Hex (Dexter) Raitcliffe vient pour un week-end s'occuper de sa vieille mère Billie, invalide et déprimée. Mais Hex lui-même, homme bégayant et porté sur la boisson, ne va pas très bien. Dans ce huis-clos situé dans un manoir décrépit, face à sa mère qui supplie de mourir et au départ inattendu de son beau-père, les sentiments trop longtemps refoulés de Hex refont surface. En l'espace d'une nuit, une machine destructrice inexorable se met en marche.

    Sur commande
  • « Le type qui travaillait de neuf à cinq sous un masque de poulet, c'était moi, même si j'avais fait d'assez longues études en gestion commerciale, même si je présentais plutôt bien et si je ne parlais pas trop mal, même si je venais de ce qu'on appelle une bonne famille ».

    Les héros des nouvelles de Démonologie peuplent les fast-foods, les agences matrimoniales, les clubs de tourisme ou le monde de la finance.
    De l'extérieur, tout va bien, mais chacun à sa manière, ils tentent de garder l'équilibre. La rupture, cependant, n'est jamais loin.... Sous la façade policée de la vie quotidienne, les failles les plus intimes des existences se révèlent :
    La perte d'une soeur, un amour impossible, ou encore l'addiction.

    Empruntant aux genres de la farce et de la parodie, dans la lignée de Chuck Palahniuk ou de Bret Easton Ellis, Rick Moody dresse un tableau grinçant de l'Amérique des 90's.

  • Reginald Edward Morse, la quarantaine, est un des chroniqueurs les plus actifs de NotezVotreHotel.com. Sur ce site, il relate et note avec précision ses séjours dans des hôtels de tous genres qu'il visite au gré de ses pérégrinations.
    Mais Reginald ne se contente pas d'examiner les aspects purement techniques des chambres qu'il a louées : ses chroniques regorgent d'anecdotes personnelles et de détails intimes. À la lecture de ses posts, c'est sa vie et sa personnalité qui se dessinent sous nos yeux : ses métiers, ses compagnes, son divorce, et ses digressions hilarantes sur les musiques d'ascenseur, la propreté des matelas, la sexualité hôtelière, et la prolifération redoutable des coussins de lits. Mais en 2014, les chroniques s'arrêtent.
    Reginald a disparu. Pourquoi ?
    Tout ce qui reste de lui, ce sont ses critiques, autant de fragments d'existence, de pièces d'un puzzle que Rick Moody, en bon enquêteur, recompose pour évoquer le parcours d'un homme d'aujourd'hui.

    Sur commande
  • Le script

    Rick Moody

    en ce lendemain d'élections présidentielles, l'amérique se réveille avec la gueule de bois.
    alors qu'on recompte les voix, vanessa, annabel, madison et tyrone se croisent, s'affrontent et se séparent. leur dénominateur commun : le cinéma. loin des paillettes de hollywood se dévoilent les failles des stars du showbiz définitivement aveuglées par un pervers désir de célébrité...


    Sur commande
  • HOTELS OF NORTH AMERICA

    Rick Moody

    Poche 17.90 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Anglais The Diviners

    Rick Moody

    It is the autumn of election year 2000, and scores of film-business strivers are focused on getting themselves connected to an elusive but potentially huge television saga, one that opens with Huns sweeping through Mongolia and closes with a Mormon in the Las Vegas desert. This book presents a story of love, politics, sex, and work.

    Grand format 17.50 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Montese Crandall, a down-on-his-luck writer with a wife who is gravely ill, pens a novelization of the 2025 remake of a 1963 horror movie, wherein an animated dismembered arm, missing its middle finger, is the only remnant that returns to Earth from a mission to Mars.

    Grand format 28.00 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • The ice storm

    Rick Moody

    • J'ai lu
    • 15 Avril 2015
  • Un témoin professionnel, expert dans les affaires de négligence et de préjudice moral découvre que son mariage est en ruine en mettant sa femme sur écoute.
    À New York, des bouches se rencontrent. Un tel a embrassé une telle, qui embrassera tôt ou tard tel autre, qui embrasse le monde.
    On donnait à Lucy la possibilité de bâtir trois versions de sa vie rêvée.
    Autant de personnages, qui, à l'instar de ceux qui dérivent dans « Le cercle des anges les plus brillants dans le ciel », se croisent, se retrouvent, se perdent souvent dans un dédale physique et mental, d'où il ressort une
    topologie ésotérique et frénétique de New York.
    Rick Moody déploie des cercles autour de ses personnages et leur fait dégringoler les marches vers un monde souterrain hanté par le désir, le désespoir ou la folie. Il enchaîne aussi les pastiches avec une virtuosité
    remarquable : le Commentaire de l'Apocalypse par Bob Paisner est une variation hilarante de Feu pâle, Pip à la mer, une version hallucinée de Moby Dick tandis que les Sources principales sont une autobiographie présentée
    sous la forme d'une bibliographie.

  • Grand format 16.50 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
empty