Librairie Generale Francaise

  • De 1936 à 1947, Bernie Gunther, double allemand de Philip Marlowe, n'en finit pas d'explorer les sombres allées du IIIe Reich, et à l'image de son contemporain Sam Spade, ce héros solitaire voit sa morale mise à rude épreuve dans un Berlin corrompu et violent...

  • Été 1943. Joseph Goebbels, ministre chargé de la propagande, demande à Bernie Gunther de retrouver la splendide Dalia Dresner, étoile montante du cinéma allemand en fuite à Zurich. Le détective ne peut refuser. Très vite, cette mission, à priori aussi engageante que l'objet de la recherche, prend un tour bien sinistre. Le père de la belle est un Croate antisémite de la première heure, sadique notoire, qui dirige un camp de concentration, tristement célèbre, de la région. Au même moment, la police suisse exige que Gunther fasse la lumière sur une vieille affaire qui risque de compromettre des proches de Hitler...
      On tremble, on rit, on doute, emporté sans ménagement dans un dédale de péripéties où l'humour côtoie la tragédie. Yetty Hagendorf, Historia. 

  • Quand, en septembre 1941, Bernie Gunther revient du front russe, la capitale du Reich a bien changé. Pénurie, rationnement, couvre-feu, crimes... Berlin rime avec misère et terreur. La découverte d'un cadavre sur une voie de chemin de fer puis l'agression d'une jeune femme précipitent Bernie, affecté au département des homicides de la sinistre Kripo, dans de nouvelles enquêtes criminelles. Invité par le général SS Reinhard Heydrich à le rejoindre à Prague pour démasquer un espion infiltré dans son entourage, Bernie est à peine arrivé qu'un des fidèles du Reichsprotektor de Bohême-Moravie est assassiné. Bernie doit trouver le coupable... et vite, s'il veut sauver sa peau.

    « Philip Kerr réussit la prouesse de dépeindre avec minutie les quelques mois ayant précédé l'assassinat d'Heydrich. Terrifiant et palpitant. » Macha Séry, Le Monde des livres.

  • Mars 1943. Le Reich vient de perdre Stalingrad. Pour Joseph Goebbels, il faut absolument redonner le moral à l'armée allemande et porter un coup aux Alliés. Or sur le territoire soviétique, près de la frontière biélorusse, à Smolensk, ville occupée par les Allemands depuis 1941, la rumeur enfle. Des milliers de soldats polonais auraient été assassinés et enterrés dans des fosses communes. L'armée Rouge serait responsable de ce massacre. Goebbels, qui voit là l'occasion de discréditer les Russes et d'affaiblir les Alliés, décide l'ouverture d'une enquête. Le capitaine Bernie Gunther du Bureau des crimes de guerre, organisme réputé antinazi, est la personne idéale pour accomplir cette délicate mission.

    « Une reconstitution historique plus éblouissante que jamais. » Philippe Blanchet, Le Figaro magazine.

    « Un épisode effroyable de l'Histoire. La lecture terrifiante de l'horreur vraie. » Julie Malaure, Le Point.

  • Scott Manson, ancien entraîneur du club de London City, cherche du travail. Malgré quelques entretiens d'embauche en Écosse, à Nice et à Shanghai, le coeur n'y est pas : son club et ses joueurs lui manquent. Aussi, lorsque Barcelone fait appel à ses talents de détective pour retrouver Jérôme Dumas, la nouvelle pépite du football mondial, Scott y voit l'occasion de passer à autre chose.Récemment transféré du PSG, le joueur ne s'est jamais présenté à l'entraînement. S'est-il enfui ? A-t-il été kidnappé ? Est-il seulement vivant ? Scott a un mois pour retrouver sa trace.La Feinte de l'attaquant, troisième et dernier tome de la série Scott Manson, nous entraîne dans les coulisses du football international, où la tromperie et l'argent taclent souvent le beau jeu.Philip Kerr ajoute au panthéon des héros de polar un nouveau type d'enquêteur : un manageur de foot. Macha Séry, Le Monde des livres.Traduit de l'anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj.

  • Le premier tome de la série événement de Philip Kerr. Une série de polars unique mêlant suspense, corruption et football dans les oculisses de la première ligue à Londres. La série a été sélectionnée parmi les meilleurs livres de sport en 2015. "Sa nouvelle série criminelle parcourt les terrains minés de la Premier League. Un cocktail de suspense et d'ironie." Paris Match

  • 1950. Bernie Gunther est en Argentine, où il retrouve le gratin des criminels nazis en exil. Une jeune fille est assassinée, et pour Bernie cette affaire ressemble étrangement à une autre non élucidée qui lui avait été confiée lorsqu'il était flic à Berlin sous la république de Weimar. Le chef de la police de Buenos Aires le sollicite pour l'enquête, et Bernie accepte sans enthousiasme...

  • 1954. Alors qu'il tente de fuir Cuba en bateau, Bernie Gunther est arrêté par la CIA et transféré à la prison de Landsberg à Berlin. La guerre froide fait rage et les Américains, qui ont besoin d'informations sur l'Allemagne de l'Est et les Soviétiques, passent un marché avec Gunther : sa liberté dépendra de ce qu'il leur révélera sur un ancien de la SS, Erich Mielke, le chef de la nouvelle Stasi. Au fil des interrogatoires qu'il subit, Gunther se raconte : son entrée dans la SS, la traque des communistes allemands dans les camps français, les mois passés en URSS comme prisonnier de guerre, et sa volonté farouche de sauver, à tout prix, sa peau.

  • Le second tome de la série football de Kerr. Une série de polars unique mêlant suspense, corruption et football dans les oculisses de la première ligue à Londres. La série a été sélectionnée parmi les meilleurs livres de sport en 2015.

  • On se souvient de Bernie Gunther, l'ex-commissaire de police devenu détective privé, qui, à la fin de La Trilogie berlinoise, assistait à la chute du IIIe Reich, conscient de la corruption qui, à Berlin comme à Vienne, minait le régime. 1949. Bernie vit une passe difficile. Sa femme se meurt, et il craint que le matricule SS dont il garde la trace sous le bras ne lui joue de sales tours. Une cliente affriolante lui demande de retrouver la trace de son époux nazi, et le voici embarqué dans une aventure qui le dépasse. Tel Philip Marlowe, son alter ego californien, et en dépit de son cynisme, Gunther est une proie facile pour les femmes fatales. Atmosphère suffocante, manipulations, et toujours l'Histoire qui sous-tend habilement la fiction : du Philip Kerr en très grande forme.

  • Octobre 1943 : Roosevelt, Churchill et Staline doivent se rencontrer à Téhéran pour discuter du sort de l'Allemagne... et se partager l'Europe. Dans l'entourage d'Hitler, on oeuvre discrètement pour sauver les meubles. Partout, de Londres à Téhéran, agents secrets, sbires et traîtres de tous bords s'en donnent à coeur joie. Meurtres, complots, projets d'attentats se succèdent dans une atmosphère d'urgence extrême. Jusqu'au jour J, où rien ne se passe comme l'Histoire l'a écrit... Un époustouflant thriller de politiquefiction, dans lequel Philip Kerr propose une alternative audacieuse à l'issue de la conférence de Téhéran.

  • 2013 à Londres, où il ne fait plus bon vivre du tout. Un meurtrier sadique s´attaque à des femmes et leur fait des choses tout à fait affreuses avant de badigeonner leur corps de graffitis obscènes. Parallèlement, on assassine l´un après l´autre les membres d´une liste ultra secrète figurant dans l´ordinateur du ministère de l´Intérieur : il s´agit de criminels sexuels potentiels, affublés de surnoms de philosophes. L´inspecteur « Jake » Jacowicz, une dure à cuire dont la particularité est de détester les hommes, s´engage dans un duel (d´une intelligence rarement vue dans un polar) avec le serial killer, surnommé Wittgenstein, qui proclame : « Je tue, donc je suis », et figure lui aussi sur la liste. La double enquête, policière et philosophique, est menée par Kerr avec un brio époustouflant.

    Traduit de l´anglais par Claude Demanuelli

  • Philip Kerr Impact Son métier : tueur à gages. Ses contrats : des politiques, d'anciens nazis, qui l'on veut. Son idéal : plusieurs comptes en banque bien garnis en divers points de la planète. C'est dire qu'en ces années de guerre froide, Tom Jefferson est parfaitement prospère.
    Lorsque les parrains de Las Vegas l'engagent pour tuer le jeune Castro, leader de la révolution cubaine, il n'envisage pas un instant les conséquences terrifiantes que pourrait avoir un tel attentat.
    Tandis que la course à la présidence bat son plein, opposant le sénateur Kennedy à Richard Nixon, nul ne se doute que le sort de l'Amérique et de la paix mondiale dépend d'un tueur indifférent, qui vient de disparaître, nanti d'un fusil de haute précision et d'une montagne de dollars...
    Et c'est toute l'histoire du début des années soixante que retrace l'auteur de L'Eté de cristal, au gré d'un suspense qui ne prend fin qu'à la dernière page.

  • Familier des lecteurs de L'Été de cristal (Prix du Roman d'aventures 1993). Un Berlin de cauchemar, écrasé sous les bombes, en proie au marché noir, à la prostitution, aux exactions de la soldatesque rouge...
    C'est dans ce contexte que Gunther est contacté par un colonel du renseignement soviétique, dans le but de sauver de la potence un nommé Becker, accusé du meurtre d'un officier américain. Mais quel rôle jouait au juste ce Becker - que Bernie Gunther a connu quelques années plus tôt ? Trafiquant ? espion ? coupable idéal ?
    À Berlin, puis à Vienne, tandis que la dénazification entraîne la valse des identités et des faux certificats, Bernie va devoir prouver que son passage sur le front de l'Est n'a pas entamé ses capacités. D'autant qu'il s'agit aussi de sauver sa peau...

  • Cinq ans de pénitencier, c'est long quand on est innocent, et que pour rester en vie on s'est résigné à ne pas dénoncer le vrai coupable, un des plus puissants truands de Miami.
    Cinq ans, c'est aussi du temps pour mûrir sa vengeance. En prison, Dave Delano a rencontré un Russe, qui lui a tout dit sur les millions de dollars de la drogue, qui gagnent par bateau la mer Noire et les banques russes...
    Lorsque Dave retrouve la liberté, son plan est au point. Il reprend contact avec Tony Nudelli, à qui il doit sa condamnation. Loin de lui manifester la moindre hostilité, il lui propose, au contraire, l'affaire du siècle...
    Des bas-fonds de Floride aux tempêtes de l'Atlantique, le romancier de Chambres froides et de L'Eté de cristal (Prix du Roman d'aventures 1993) nous entraîne à un rythme d'enfer dans le sillage des réseaux mafieux d'aujourd'hui.

  • Septembre 1938. Cependant que Berlin attend l'issue des pourparlers de Munich, le détective privé Bernhard Gunther est appelé par Frau Lange, une importante éditrice, qui subit un chantage relatif à son fils, homosexuel. Une dénonciation signifierait pour lui le camp de concentration. Au même moment, un ami policier propose à Gunther une autre mission, difficile à refuser : travailler pour les services du tout-puissant responsable nazi Heydrich, qui le lance sur la piste d'un tueur en série.

        Au fil d'un thriller qui nous conduit des cliniques psychiatriques aux coulisses du pouvoir hitlérien, l'auteur de l'Été de cristal - Prix du Roman d'aventures 1993 - ressuscite l'ambiance d'une ville où s'appesantit la folie totalitaire, avec une véracité et une précision saisissantes jusqu'au malaise.

  • Berlin, 1934. Bernie Gunther, chassé de la Kripo, gangrenée par les nazis, en raison de ses sympathies pour la république de Weimar, s'est reconverti : il est maintenant responsable de la sécurité de l'Hôtel Adlon. Alors qu'il s'échine à effacer de sa généalogie un quart de sang juif, le patron d'une entreprise de construction est assassiné dans sa chambre après avoir passé la soirée avec un homme d'affaires américain véreux, ami de hauts dignitaires nazis.
    Une séduisante journaliste, chargée par le Herald Tribune d'enquêter sur la préparation des Jeux olympiques de Berlin, engage Bernie. Le sort d'un boxeur juif dont le corps a été repêché dans la Spree lui semble le bon moyen pour rendre compte du climat de démence meurtrière et de répression antisémite qui règne sur la capitale allemande. Le sixième volet des enquêtes de Bernie Gunther par Philip Kerr, l'auteur de la célèbre Trilogie berlinoise.

empty