Hervé Clerc

  • "Le mot dieu est ambivalent. Il a un adret et un ubac. Une face sud et une face nord. Quand Nietzsche annonce : "Dieu est mort", il fait référence au dieu personnel, bon, jaloux ou miséricordieux, que le croyant prie dans les églises, mosquées et synagogues. C'est la face sud. La face nord, il n'en souffle mot. Elle est abrupte, lisse, vertigineuse, sans filet, sans contour, sans fond, nocturne. C'est elle que nous voyons aujourd'hui pointer à l'horizon.
    Cela pourrait être le sens, encore caché, de notre modernité." H. C. Dans une démarche et un style uniques en leur genre, Hervé Clerc nous invite à un voyage ascendant vers une réalité ineffable et cachée, qui a peu de chose à voir avec le "Dieu" que l'on nie ou confesse habituellement. Depuis toujours, certains mythes, contes ou légendes nous livrent des indices qu'il nous aide à décrypter.

    1 autre édition :

  • Imaginez Jean Sulivan, sans la pesanteur des dogmes, retraçant sa découverte et son adoption du bouddhisme à la manière de Cittati : une suite de courtes saynètes historiques, personnelles, conceptuelles, anecdotiques, qui toutes s'enchaînent mais dont on peut suspendre la lecture à tout moment et la reprendre sans rien perdre, avec ce sentiment très fort à la fin que ces méandres apparents étaient en réalité le chemin le plus droit et court. Vers quoi ? A travers la découverte par l'auteur d'un état de conscience proche du nirvana, la révélation de la réalité du monde au-delà de l'inanité de ses apparences, vers un exposé des plus clairs que j'ai lus sur les piliers du bouddhisme « ordinaire », c'est-à-dire essentiels, sans bonzes et moines safranés, mais toujours rapportés à nos expériences ordinaires et quotidiennes, des plus élémentaires aux plus exigeantes. La force de ce petit livre, bellement écrit, c'est de trancher sur les ouvrages sur le bouddhisme dans cette collection (qui tous figurent annuellement sur le plan de réimpression) : le bouddhisme n'est pas ici une religion instituée avec ses rites, mais un état de conscience individuel qui demande une transformation de la pensée, pas une conversion extérieure de l'individu. Glissé dans la poche, je suis persuadé que cet ouvrage où Bouddha croise Husserl, le végétarianisme la phénoménologie, sans jamais ralentir la lecture, comme une scène ordinaire, connaîtra dans le temps une belle carrière commerciale, en accord avec notre époque des religions sans église.

    Indisponible
  • La visite guidée de l'enfer que nous propose Hervé Clerc est « une merveille d'érudition souriante », écrit dans sa préface Emmanuel Carrère.
    « Vous apprendrez beaucoup en lisant ce livre, ajoute-t-il. Pas seulement sur le ciel et l'enfer, dont peut-être vous vous souciez peu, mais aussi sur vous-même. Car Hervé Clerc y pose des questions si importantes, et sous un angle si original, qu'en vous amenant à vous les poser, vous, à vous demander si vous êtes d'accord ou non avec lui, il vous éclaire sur vos orientations les plus intimes ».
    Dans un style vif et original, l'auteur fait dialoguer religion et philosophie, Orient et Occident, les idées et les faits pour percer quelques-uns des secrets de l'enfer, cette forteresse vide. Ce faisant, il évoque les grandes questions qui agitent le coeur de l'homme : le bien, le mal, l'amour, la solitude, le sens de l'art et celui de la vie.

    Sur commande
  • Une collection qui favorise la complémentarité des regards disciplinaires tout en mobilisant savoirs et méthodologies spécifiques.
    - L'interview d'un entrepreneur pour lancer chaque thème du programme et comprendre ainsi les enjeux et les défis des entreprises d'aujourd'hui.
    - Les questions clés du programme traitées dans des chapitres en fonction de la discipline qui lui est associée.
    - Chaque discipline est identifiée dans l'ouvrage et est abordée dans le respect de ses compétences et approches pédagogiques propres : - en économie , des contextes variés pour comprendre les mécanismes et les enjeux de notre monde ; - en droit , des situations pour s'approprier les notions juridiques essentielles ; - en management des entreprises , des cas d'entreprise pour s'emparer des grandes questions de management et évoquer les auteurs incontournables.
    - Des focus sur la méthodologie propre à chaque matière.
    - En fin de thème , un cas transversal pour donner du sens aux apprentissages

    Sur commande
  • Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle est devenu le rendez-vous incontournable des passionnés de nature, d'histoire et de spiritualité. De l'Aubrac à la Meseta espagnole, en passant par les chemins escarpés des rives du Lot ou du col de Roncevaux, Hervé Tardy nous invite à survoler cet itinéraire mythique sur plus de 1700 km.

    En parallèle, l'artiste-peintre Mino, a accompagné le pèlerinage depuis son atelier et a imaginé les pensées des pèlerins. Ses dessins, mis en regards de ces photographies aériennes spectaculaires, montrent le chemin dans son exceptionnelle dimension.

    Pour les pèlerins d'hier et d'aujourd'hui, une formidable une invitation au voyage.

    Photographe, éditeur et grand voyageur, Hervé Tardy se passionne depuis longtemps pour l'Espagne. En 1976, il anime une revue de photographie, Reporter-Objectif. Il fondera par la suite au sein de l'agence Gamma le département « magazine », très axé grand reportage, puis, en 1983, la maison d'édition polymorphe Copyright, pour y créer essentiellement des livres illustrés. En 2011, il survole et photographie, dans sa totalité, du Puy-en-Velay jusqu'à Compostelle, le chemin de Saint Jacques.


    Artiste-peintre, Mino consacre une grande part de son travail à la réalisation d'oeuvres monumentales exposées dans des lieux publics (hall d'entrée du Ministère de la Culture, hall d'entrée et salon de réception du Centre National des Lettres, murs pignons rue de Reuilly). Lauréate du Concours de la Casa Velasquez en 1992, Mino a beaucoup voyagé en Espagne où elle a réalisé de nombreux travaux, notamment les illustrations de cet ouvrage.

    Sur commande
  • Après avoir fait intervenir les disciplines ayant à dire à propos de la violence et du corps de la femme lors d'une journée de la Société française et francophone d'éthique médicale, un séminaire de l'IIREB a situé cette condition dans le cadre des textes internationaux, dont ceux de l'Unesco. Une réflexion sur le bien commun s'est poursuivie sur la manière dont Paul Ricoeur, Emmanuel Lévinas et Gabriel Marcel vivaient la personne humaine.
    La dimension anthropologique rappelée à propos de la violence en général suivie d'une approche clinique de la vulnérabilité, elle-même suivie par une présentation sur les liens et les différences entre le désir et l'amour. L'approche des situations de violence et la perpétuation de certaines idéologies ont été esquissées suivie d'un réquisitoire contre la barbarie actuelle, le viol, la prostitution, l'excision et les femmes décédant par violence de leurs proches.
    Enfin, ce livre montre l'importance de la culture dans les violences faites sur le corps de la femme en rapport avec les normes actuelles du droit de la santé, du droit aux soins et les apports de la médecine légale, tant au niveau des pratiques médico-judiciaires que sont l'expertise et la pratique des autopsies.
    Ce volume montre l'intérêt de l'interdisciplinarité dans le cadre de ce thème où le droit bénéficie de l'apport des autres disciplines.

    Sur commande
  • Le Cantal est un département de moyenne montagne, déjà orienté vers le Sud. Son point culminant, le plomb du Cantal, s'élève à 1 858 mètres. Des paysages à couper le souffle, des points de vue, des randonnées, des villages préservés : le visiteur n'est jamais déçu.

    Le patrimoine culturel revêt de multiples facettes : la forte influence de l'art roman, les nombreux châteaux en parfait état de conservation, le festival international du théâtre de rue d'Aurillac, une gastronomie riche en traditions (charcuteries, salaisons, plats cuisinés, viandes de Salers, biscuits, fromages...).

  • Tout au long de la côte atlantique du Sahara, depuis les contreforts de l'Atlas jusqu'aux rives du fleuve Sénégal, les femmes duMaroc saharien et de Mauritanie se drapent d'unemêmemesure d'étoffe qu'elles agencent d'un semblablemouvement.
    Lamelhfa, dont le radical arabe signifie « couvrir », « envelopper », s'enroule autour du corps pour être nouée aux épaules avant de recouvrir les cheveux, l'extrémité du tissu étant rejetée en arrière par dessus l'épaule gauche.

  • En 150 photos et un texte qui va à l'essentiel, un livre-découverte sur un département au très riche patrimoine naturel et monumental.

    Le puy de Dôme, volcan endormi, a donné son nom à ce département qui, autour de Clermont-Ferrand, comporte des petits pays, tous plus beaux les uns que les autres et qui ont chacun leurs particularités : Limagne, Combrailles, Livradois, Sancy, Cézallier...

    De la chaîne des volcans aux merveilles d'art roman, du lac Pavin au vignoble de Boudes, ce livre vous permettra de comprendre et d'admirer un département à la très forte identité.

  • L'agriculture telle qu'on la connaît actuellement n'a que de lointains rapports avec celle de nos pères (et a fortiori de nos grands-pères). Devant les images fortes de la mécanisation, on peut se prendre à rêver de la ferme d'hier, qui génère des visions, des couleurs (et des odeurs) pleines de vie et pourtant teintées de mélancolie : « Ah c'était hier, l'entr'aide, le respect des vraies valeurs, l'amitié forte de l'homme de la ferme et de ses bêtes. ». Même si la dureté du travail et l'inconfort des conditions de vie projetaient une ombre sur le tableau. À l'heure de la multiplication des fermes pédagogiques et du tourisme à la ferme, l'intérêt pour ce mode de vie et ces coutumes reste très fort. Tant que des témoignages, avant tout visuels, demeurent dans les esprits et dans le fonds photographiques des amoureux du passé, il est encore temps de raviver les images de la ferme de notre enfance.

  • Un album tendre et charmant pour passer une année avec Léo et Popi : 12 histoires correspondant aux 12 mois, et 4 grandes doubles-pages d'imagier sur le thème des saisons.
    Découvre mois après mois les petits bonheurs quotidiens qui rythme l'année, en suivant les douze aventures de Léo et Popi.
    La découverte de la neige (janvier) / Les déguisements (février) / Sous la pluie (mars) / Les oeufs de Pâques (avril) / Le pique-nique (mai) / La fête des Mères (juin) / La petite piscine (juillet) / La pêche aux crabes (août) / La rentrée à la crèche (septembre) / Dans la forêt (octobre) / La promenade d'hiver (novembre) / Noël (décembre).
    Ponctué par 4 doubles-pages imagier sur le printemps, l'été, l'automne et l'hiver.
    Avec les mots essentiels de chaque saison.

  • Dans la dernière décennie, la médecine prénatale a fait d'énormes progrès.
    Les nouvelles technologies tels le diagnostic prénatal (DPN) et le diagnostic préimplantatoire (DPI) sont de plus en plus en demande surtout dans les pays du Nord où elles sont considérées parfois comme des «droits». Mais peut-on ou doit-on tout se permettre parce que c'est techniquement possible? Doit-on craindre une sélection génétique ou une dérive vers l'eugénisme? Comment encadrer juridiquement et éthiquement ces pratiques afin d'assurer le respect de la dignité humaine dans des contextes socioculturels différents ? Ce sont là quelques questionnements qui ont été discutés lors de la journée de la Société française et francophone d'éthique médicale (SFFEM) et du séminaire d'experts de l'Institut International de recherche en Ethique biomédicale (IIREB).
    Cet ouvrage est le fruit de trois journées de travail collaboratif Québec-France-Afrique. Les auteurs de divers horizons et disciplines, ont identifié les difficultés et avancées rencontrées dans le contexte qui est propre à chacun ainsi que les actions à entreprendre pour l'amélioration de la médecine prénatale tant au niveau national qu'international.

    Sur commande
  • L'agriculture telle qu'on la connait actuellement n'a que de lointains rapports avec celle de nos pères (et a fortiori de nos grands-pères). Devant les images fortes de la mécanisation, on peut se prendre à rêver de la ferme d'hier, qui génère des visions, des couleurs (et des odeurs) pleines de vie et pourtant teintées de mélancolie : « Ah c'était hier, l'entr'aide, le respect des vraies valeurs, l'amitié forte de l'homme de la ferme et de ses bêtes... » Même si la dureté du travail et l'inconfort des conditions de vie projetaient une ombre sur le tableau. À l'heure de la multiplication des fermes pédagogiques et du tourisme à la ferme, l'intérêt pour ce mode de vie et ces coutumes reste très fort. Tant que des témoignages, avant tout visuels, demeurent dans les esprits et dans le fonds photographiques des amoureux du passé, il est encore temps de raviver les images de la ferme de notre enfance.
    Format

  • Sur commande
  • Aujourd'hui, le développement de la science et de la recherche biomédicale passe nécessairement par des collaborations. Si les pays du Sud ont besoin du soutien du Nord pour constituer leur capital scientifique, les pays du Nord ont tout autant besoin des pays du Sud. Lorsqu'on sait que les enjeux des progrès scientifiques font fi des frontières, les solutions ne devraient-elles pas s'élaborer ensemble, de manière commune? Comment, malgré les spécificités culturelles et politiques, concilier les avancées de la science tout en respectant la dignité humaine? Comment bien conduire des recherches pluridisciplinaires, multicentriques tournées vers le développement? Les régulations dans les pays du Nord sont-elles transposables dans les pays du Sud?

    Sur commande
  • Ces essais interrogent la capacité des êtres humains à mettre au service de leur accomplissement le potentiel de créativité dont ils usent pour l'heure aux fins de leur propre destruction. Des philosophes, scientifiques, artistes et écrivains tentent de répondre à cette question.

    Sur commande
empty